La Boxe Anglaise

La boxe, historiquement pratiquée depuis la nuit des temps, par exemple sous la forme du pugilat au cours de l’antiquité grecque, est aussi appelée de nos jours boxe anglaise ou le noble art.

Ayant connu plusieurs formats de pratique, la boxe anglaise moderne tire son essence des règles mises en place par le marquis de Queensberry en 1865 qui mettent en avant l’agilité plutôt que la force.

Il s’agit aujourd’hui d’un sport de combat opposant deux adversaires d’une même catégorie de poids sur un Ring de boxe en plusieurs rounds de 3 minutes, avec une minute de repos entre chaque round ou seuls les coups portés avec les mains équipées de gants de boxe sont permis au corps et à la tête. Le port de chaussures de boxe s’accompagne du port d’un short de boxe et de bandages sous les gants. Pour vaincre son adversaire, il est possible de le mettre hors de combat par Knock-Out (K.O.), Technical Knock-Out (T.K.O.) ou bien encore de l’avoir dominé aux points à l’issue du combat.

La discipline propose des combats professionnels au sein d’organisations telles que la WBA, l’IBF, la WBC ou la WBO ; mais aussi une pratique amateur qui s’étend de la boxe loisir, aux compétitions amateur, jusqu’aux jeux olympiques !

Bien que ce sport soit très exigeant sur le plan de la dépense d’énergie, la boxe anglaise reste ouverte à tous: enfants dans sa version éducative, ainsi qu’aux jeunes femmes, car le contrôle des coups portés est une des caractéristiques dans l’enseignement dispensé qui permet à un très grand nombre de pratiquants de boxer tout en préservant son intégrité physique et celle de ses partenaires.

Le Professeur

Quentin PAPOUNAUD